Un symposium pour fêter les 45 ans du Centre de Traitement des Brûlés

07/05/2019

Ce vendredi 10 mai, le Centre de Traitement des Brûlés organise un grand symposium pour fêter ses 45 ans. Gros succès pour l'événement qui affiche sold out !

Les participants ont marqué leur intérêt pour les sujets qui seront abordés: le brûlé grave en préhospitalier, la chirurgie du brûlé, les complications infectieuses et affections cutanées délabrantes et surtout pour la session sur les catastrophes récentes avec afflux massifs de brûlés telles que les attentats de Bruxelles, l'explosion de Toulouse ou encore de Ghislenghien. Des orateurs à la pointe, parfois venus de loin pour partager leurs expériences avec les 350 infirmiers et médecins présents sur place.

Programme complet de cette journée: https://www.ghdc.be/symposium-brules

Premier centre de traitement des brûlés de Belgique

Le Centre de Traitement des Brûlés du GHdC a été fondé en 1974, premier service hospitalier pleinement dédié au traitement des brûlés en Belgique. Né de la synergie entre le monde médical d'une part et les industriels et académiques d'autre part. Les activités sidérurgiques et industrielles du bassin carolorégien étaient alors en pleine effervescence avec de nombreux traumatismes dont le plus sévère était la brûlure. Désormais, la Belgique compte 6 centres de brûlés pour 11 millions d'habitants, la Belgique est l'un des pays les plus avancés en la matière.

Depuis le 20ème siècle, les défis industriels et médicaux ont changé, tout comme le paysage social et politique avec son florilège de nouvelles menaces. Depuis les attentats de l’auditoire de l’UCL en 1990, l’incendie de la Saint-Sylvestre au Switel Hotel d’Anvers en 1995, l’explosion à Cockerill en 2002, l’explosion du gazoduc à Ghislenghien en 2004 et finalement les attentats de 22 mars 2016 à Bruxelles, la médecine a progressé et continue à progresser dans le traitement des affections cutanées étendues, dans le domaine des situations d’urgences individuelle et collective, liées aux brûlures et aux intoxications par les fumées ou par le monoxyde carbone. Les nouveaux traumatismes, en tout cas en milieu civil comme le blast ou les intoxications par gaz toxiques, retiennent aussi toute l’attention des médecins belges. Ces sujets sont à l’honneur lors de ce symposium et un
éventail d’orateurs et de modérateurs de renom partageront avec vous leurs expériences dans ces domaines.

 

Services/centres spécialisés liés