Visites aux patients hospitalisés et accompagnants en consultation interdits

14/01/2022

Cette mesure sera d'application à partir du 17/01/2022.

Pendant les vagues précédentes, conscient de l'importance du lien entre les patients et leur familles, le GHdC avait maintenu les visites aux patients hospitalisés. Malheureusement, la montée en puissance du variant Omicron (et son extrême contagiosité) nous oblige à prendre des mesures plus strictes à partir du 17/01/2022:

Visites aux patients hospitalisés interdites

Les visiteurs ne seront plus autoriés à entrer dans l'hôpital sauf:

  • dans les unités de soins du site Sainte-Thérèse et aux soins palliatifs (IMTR) de 17h30 à 19h (un visiteur par patient par jour avec CST)
  • en maternité (le conjoint avec CST)
  • en pédiatrie (un parent par patient)
  • pour les patients en fin de vie

Chaque visiteur autorisé doit:

  • rester dans la chambre pendant toute la durée de la visite
  • porter uniquement un masque chirurgical ou FFP2 (pas en tissu) correctement ajusté
  • se laver/désinfecter les mains dans l'entrée
  • ne pas développer de symtômes du COVID-19 (fièvre, toux, mal de gorge, nez qui coule...)
  • ne pas être en période de quarantaine

Pas d'accompagnant en consultations

L'accompagnant est interdit, sauf:

  • s'il accompagne une personne dépendante
  • s'il accompagne un enfant de moins de 16 ans
  • s'il est le coparent pour l'échographie morphologique (sur présentation du CST)

Suite à la suppression des visites, le GHdC a mis en place un système d’échange d’effets personnels pour les patients hospitalisés à partir de ce lundi 17/01/2022.

En pratique:
  • Vous pouvez venir déposer et reprendre les sacs à l’entrée de l’hôpital, uniquement les jours de semaine entre 16h et 17h.
  • Vous serez accueilli par un membre du service de gardiennage qui vous permettra de récupérer le linge sale et de déposer votre colis (linge propre, bouteilles d’eau, petits objets...).
  • Veillez à identifier correctement le sac que vous apportez avec le nom, prénom, l’unité et le numéro de chambre du patient concerné.