Hôpital de jour psychiatrique

La prise en charge en hôpital de jour

Le Guéret est un hôpital de jour psychiatrique qui accueille des personnes adultes rencontrant diverses souffrances affectant leur santé mentale. Il s’agit d’un dispositif de soin offrant une alternative à l’hospitalisation complète, une transition entre l’hôpital et le domicile du patient ou un temps d’arrêt, une pause au décours de passages douloureux de son existence.

Par différentes activités thérapeutiques, les patients vont analyser les difficultés relationnelles à soi, aux autres, au monde qu’ils rencontrent. Il s’agit également d’encourager et de développer les compétences propres à chacun, trop souvent occultées par la symptomatologie, afin de leur permettre de mieux faire face à leurs difficultés. Ces activités se greffent sur la trame d’une vie quotidienne de groupe de 9h à 16h, tout au long de la semaine.

La condition de base pour la prise en charge ou en compte de la souffrance psychique de la personne est de veiller à la dimension basale de l’existence, le contact au monde, terreau même du soin : le quotidien en tant que « lit de la psychothérapie ». D’où le choix du nom de l’hôpital de jour « Le Guéret ». Pour qu’il soit fertile, il s’agit de prendre soin de l’ambiance au quotidien, d’assurer une présence suffisamment sécurisante et fiable, d’installer et de soutenir un climat de confiance, d’accueil, de sécurité, de non-jugement, d’accueillir la singularité de chacun et de permettre des agencements interpersonnels différenciés.

Sur ce terreau de vie commune, ouvert à l’appropriation de chacun, se sèment, se repiquent ou se greffent des ateliers. Ils ont été répartis en cinq catégories même si le plus souvent ces catégories s’inter-pénètrent. Ces ateliers ont pour fonction d’animer au sens de (re)mettre en mouvement corps et esprit, de (re) découvrir des potentialités enfouies, de (re)trouver un peu plus de sécurité et de confiance en soi, d’oser inventer ou expérimenter d’autres réponses aux situations douloureuses, bref de prendre soin de soi et de son devenir.

  • Les ateliers de la vie quotidienne : tâches ménagères, cuisine, repas collectif …
  • Les ateliers d’expression par la parole : groupes de parole, groupe de partage d’expériences d’habiletés sociales, de psychodrame, groupe d’élaboration et de soutien de projets actuels et posthospitalisation, groupe de remédiation cognitive, ateliers d’improvisation théâtrale, atelier débat …
  • Les ateliers créatifs : menuiserie, poterie, boulangerie et pâtisserie, écoute musicale et chant, bricolage, …
  • Les ateliers d’ouverture vers « la cité » : sortie hebdomadaire (promenades, l’ASBL Article 27, journées à thème (avec les familles, Halloween, Noël, Carnaval, Pâques…)
  • Les ateliers centrés sur le corps : séances de gymnastique, cours de danse, bien-être, séances de relaxation, ateliers de pleine conscience …

En plus de ces ateliers, des entretiens de « suivi » sont formalisés et programmés pour faire le point sur leur participation au Guéret, repérer le trajet individuel parcouru, réévaluer le traitement médicamenteux s’il existe. S’y prépare aussi le suivi des personnes après leur séjour au Guéret : par exemple, suivi ambulatoire individuel, réinvestissement dans des lieux de la cité (professionnels, de quartier, de sport, de bien-être, etc.), orientation vers d’autres structures de soins : équipe mobile de psychiatrie, service de santé mentale, groupes thérapeutiques …

Les participants sont accompagnés par une équipe pluridisciplinaire composée de plusieurs psychiatres, psychologues, éducateurs, infirmiers psychiatriques, assistants sociaux, kinésithérapeute, ergothérapeutes et d’un animateur ayant une formation de comédien. Concrètement, l’hôpital de jour comprend plusieurs dispositifs de soins adaptés aux difficultés des patients et à leurs besoins.

Groupes d'accompagnement

Le Terroir

Accompagnement de personnes souffrant de troubles psychotiques et/ou troubles sévères de la personnalité.
Elles fréquentent l’hôpital de jour pour une durée de minimum trois mois, à un rythme adapté à leurs besoins. Cette filière accueille des personnes souffrant de troubles de l’attachement ou encore de leur contact avec le monde, ainsi qu’avec eux-mêmes, des personnes dont la constitution psychique ne trouve pas d’accueil dans le fonctionnement sociétal actuel. Elles fréquentent l’hôpital de jour pour une durée de minimum trois mois et à un rythme adapté à leurs besoins.

Hélianthe

Développement d’un programme pour prendre soin de personnes présentant des troubles dépressifs et anxieux. Celles-ci fréquentent, deux fois par semaine, l’hôpital de jour pour une durée de huit semaines.

Dépendance à l’alcool

Ce programme s’adresse aux personnes souhaitant consolider leur abstinence suite à un sevrage durant un séjour hospitalier, mais aussi à toute personne consciente de sa problématique liée à l’alcool mais encore consommateur. Cet accompagnement est construit sur 2 groupes.
Le groupe réflexion permet de soutenir une remise en question de la consommation d’alcool actuelle ou passée. Participation à une fréquence d’une journée par semaine pendant 3 à 8 semaines.
Le groupe action permet de soutenir le changement dans les habitudes de consommation. Participation à une fréquence d’une journée par semaine pendant maximum 12 semaines.
Un groupe de consolidation est également accessible pour les participants qui le souhaitent. Une journée est organisée toutes les 13 semaines.

Epuisement professionnel

Accompagnement spécifique proposé à toute personne confrontée à une problématique de burnout. Ce dispositif de soins en groupe est déployé sur deux cycles et un programme de réactivation physique.

Le cycle 1 propose une sensibilisation à la problématique de l’épuisement professionnel par des séances d’informations, un partage du vécu, des lieux de parole et d’écoute, des ateliers visant la coopération et la remobilisation du corps. Participation à une fréquence d’une journée par semaine pendant 3 à 9 semaines.
Le cycle 2 propose de repenser son rapport au travail et son cadre professionnel, comprendre les mécanismes responsables du maintien et du développement du burnout, acquérir des outils et des stratégies pour mieux appréhender son fonctionnement et son stress. Ce cycle est accessible après participation au cycle 1 à une fréquence d’une journée par semaine pendant 9 semaines.

Programme de réactivation physique proposé en collaboration avec le centre de médecine physique et réadaptation du site Reine Fabiola.

 

Contact

L'hôpital de jour est ouvert tous les jours (sauf le we et jours fériés) de 8h30 à 17h00. Il se trouve sur le site Sainte-Thérèse.