L'accouchement

La salle des naissances

Les salles de naissance, fraîchement rénovées, ont été repensées pour répondre au mieux aux attentes des patientes. Tout est mis en place pour offrir un accouchement sûr dans un environnement paisible. Dans l’une de celles-ci, un espace physiologique a été aménagé : bain de relaxation, lianes, lit spacieux… Cette dernière est particulièrement adaptée aux futures mamans qui souhaitent bénéficier d’un travail spontané et naturel. Il vous est possible d'écouter votre propre musique grâce à une installation audio (mini SD ou câble auxiliaire à prévoir).

Le déroulement de votre accouchement

Ça y est, c’est le jour J ! Votre travail s’est déclenché et vous allez enfin voir la frimousse de votre bébé tant attendu depuis des mois. Les sages-femmes sont là pour vous accompagner tout au long de votre travail. Elles vous guideront au mieux afin que votre accouchement se déroule le plus sereinement possible.

Le travail et l’accouchement sont des moments assez intenses pendant lesquelles vous apprécierez de bénéficier de calme, de sérénité et d’intimité. Pour vous permettre de vivre ce moment dans les meilleures conditions, seul(e) l'autre parent est autorisé(e) à accompagner la maman en salle de travail (ou, dans des cas exceptionnels, une seule autre personne adulte). Il est préférable que cette personne puisse rester auprès de la patiente durant tout le travail (éviter les changements incessants).

Si vous avez suivi une préparation avec un(e) sage-femme ou un(e) kinésithérapeute et que vous souhaitez qu’elle/il soit présent(e) à vos côtés durant le travail et l’accouchement, celui-ci/celle-ci doit vérifier qu’il/elle est bien en possession d’une convention avec l’institution. Celle-ci peut être obtenue auprès du secrétariat de direction (071 10 71 33).

L'accueil du bébé

Dès la naissance de votre bébé le contact peau à peau sera privilégié avec la maman. Votre bébé sera nu, tête protégée par un bonnet et recouvert d'un linge chaud. Il sera posé directement sur le thorax dénudé de maman ou de papa en cas de césarienne. Ce peau à peau permettra à votre bébé de retrouver des sensations similaires à celles ressenties lorsqu’il était encore dans le ventre de sa maman. Si vous souhaitez allaiter votre bébé, ce premier contact permettra également d’initier l’allaitement maternel.

En cas de besoin, un pédiatre/néonatologue est présent 24h/24 et pourra être immédiatement au chevet de votre bébé.

Péridurale ou pas ?

Si vous le désirez, vous pourrez bénéficier d’une péridurale pour soulager votre douleur durant le travail. Il n’est pas nécessaire d’en faire la demande avant le jour de l’accouchement, on ne peut pas toujours savoir comment le travail va se dérouler surtout pour un premier bébé. Durant le travail, l’anesthésiste jugera à ce moment, en fonction de votre dossier et de votre dernière prise de sang, si vous êtes dans les critères pour pouvoir en bénéficier mais, dans la pratique, les contre-indications à la péridurale sont très peu nombreuses.

Au GHdC, un anesthésiste peut être appelé à tout instant, 7 jours sur 7 et 24h sur 24. Dans certains cas, si cela peut aider au bon déroulement du travail ou améliorer la santé de la maman ou du bébé, ce sera la sage-femme, en accord avec le gynécologue, qui vous conseillera cette technique.

Don de sang de cordon

Savez-vous qu’il vous est possible de donner le sang du cordon ombilical ?

Le prélèvement du sang de cordon se fait directement après la naissance, dès que le cordon est coupé, et n’est absolument pas préjudiciable au bébé ni à la maman.

Il est ensuite congelé et stocké dans une banque aux Cliniques Universitaires Saint-Luc à Bruxelles de manière anonymisée (les renseignements vous concernant et concernant votre enfant ne seront jamais communiqués à une autre institution que sous un numéro codé).

Il est utilisé pour des patients atteints d’affections sanguines graves telles que la leucémie.

Un formulaire de consentement doit être établi avant votre accouchement, vous pouvez l’obtenir chez votre gynécologue ou chez la sage-femme.

Consultez la brochure concernant le don de sang de cordon ombilical en cliquant ici.

Et si mon accouchement nécessite une césarienne ?

Il peut arriver que, durant le travail, des complications apparaissent pour la mère ou pour l’enfant empêchant un accouchement par voie basse.

Une césarienne est alors indiquée, la sage-femme et le gynécologue vous donneront toutes les explications nécessaires à la compréhension de cette décision, bien entendu s’il ne s’agit pas d’une situation d’urgence où tout le personnel est alors concentré sur la bonne issue de la complication.

Il peut arriver que la césarienne soit programmée à l’avance. Dans ce cas, la patiente se présentera le matin même à la salle d’accouchement, elle aura rencontré l’anesthésiste au préalable.

La durée de séjour pour un accouchement par voie basse est d’actuellement de 2 -3 jours, pour une césarienne il faut prévoir plutôt 4 jours.

Et si bébé vient trop tôt ?

Par nature, le ventre de la maman est la meilleure couveuse pour un bébé, mais parfois malgré nos soins, bébé pointe le bout de son nez à l’avance. Dans ces cas, le GHdC dispose d’une unité néonatale de soins intensifs et non intensifs. Une équipe médicale multidisciplinaire ultraspécialisée y prend soin quotidiennement de ces bébés venus au monde trop tôt.