Rapport annuel

Vous souhaitez en savoir plus sur les activités de l’hôpital et les réalisations des équipes? Consultez notre rapport annuel.

Rapport d'activités 2018 (publié en mai 2019)

10 ANS DÉJÀ !
En effet, cela fait 10 ans que l’asbl Grand Hôpital de Charleroi a été créée, suite à la fusion du Centre Hospitalier Notre Dame et Reine Fabiola et des Hôpitaux Saint-Joseph, Sainte-Thérèse et IMTR.
 
En 2008, le nombre de journées d’hospitalisation était de 320.000. Il est aujourd’hui inférieur à 260.000, tout en prenant en charge le même nombre de patients en hospitalisation classique. Nos durées de séjour ont été réduites de quasi 20% en 10 ans. Dans le même temps, nos prises en charge ambulatoires ont augmenté considérablement. Nous dépassons aujourd’hui largement les 90.000 urgences par an, nous assurons annuellement plus de 50.000 hospitalisations de jour dans nos différents secteurs, nous frôlons les 30.000 interventions chirurgicales. Enfin, nous enregistrons en 2018 plus de 670.000 consultations médicales et paramédicales. C’est quasi 150.000 contacts de plus qu’il y a 10 ans !
 
Cette croissance d’activité s’est accompagnée d’un formidable effort de productivité. En 2008, le GHdC faisait partie des 10% des hôpitaux belges en moins bonne santé financière (cfr étude MAHA Belfius). Dix ans plus tard, nous faisons partie des 10% des hôpitaux en meilleure santé financière.
 
 

Rapport d’activités 2017 (publié en juin 2018)

Les initiateurs du projet de fusion de nos institutions hospitalières en vue de la création du Grand Hôpital de Charleroi en 2008, avaient souhaité une organisation médicale en pôle de soins.
 
C’est donc au bout d’un long processus de maturation et après avoir franchi de nombreuses étapes préalables, que nous avons mis en œuvre cette nouvelle organisation. Depuis le 1er novembre 2017, l’organisation de notre institution s’articule autour de 13 pôles de soins.
Mettre en place une organisation transversale, partenariale et multidisciplinaire plus classique, basée sur les services, fût un beau challenge.
 
Cette organisation ne doit pas apparaître comme une ligne hiérarchique en plus, ni même comme  une modification radicale de nos repères habituels, mais plutôt comme une dynamique nouvelle s’inscrivant dans un espace de travail clinique multidisciplinaire.
Même si notre modèle n’est ni unique, ni original, il n’en reste pas moins rare, particulièrement en-dehors des hôpitaux universitaires.
 
Notre hôpital, nous le voulons vivant. Nous voulons qu’il se transforme, s’ajuste, s’adapte en fonction de ses réalités et de son environnement. Cette évolution vise à ce que nous offrions, plus encore qu’aujourd’hui, des soins de qualité, de la sécurité pour nos patients et du bien-être au travail.

Rapport d’activités 2016 (publié en juin 2017)

Lors de sa création, le GHdC s’est donné pour but le maintien, le recouvrement et le développement de la santé. Cette démarche est comprise comme l’atteinte d’un état de complet bien-être physique, mental et social. Ce but ainsi que toutes les activités qui en découlent sont entreprises dans un esprit humaniste.

En nous donnant cette vision, nous imaginions notre avenir collectif au sein du GHdC. Nous définissions la route que nous voulions suivre ou, plus précisément, la destination que nous voulions atteindre ensemble. Et donc celle que nous voulions donner à notre institution.

Notre vision s’est alors polarisée autour de 4 axes directeurs :

  • Un hôpital de nouvelle génération, innovant, proximal, plaçant le patient au centre d’une prise en charge pluridisciplinaire à laquelle toutes les expertises internes et externes sont associées.
  • Un hôpital focalisé sur l’amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins aux patients.
  • Un hôpital innovant, misant sur la recherche, implanté au cœur d’un campus santé intégré affirmant ses synergies avec des pôles de recherche et/ou universitaires.
  • Un hôpital d’Excellence dans le bassin de soins de Charleroi, pour certaines disciplines, en Hainaut et en Wallonie, développant des synergies sur une zone étendue.

Ces axes doivent se matérialiser au quotidien. Encore faut-il qu’ils soient suffisamment clairs, concrets et partageables par nous tous. Encore faut-il qu’ils restent cohérents avec les contraintes et opportunités de notre secteur en constante mouvance…

Rapport d’activités 2015 (publié en juin 2016)

Dans notre quotidien médical, dans notre environnement immédiat, pour nos équipes, l’Excellence n’est pas un mot galvaudé. Nous l’écrivons d’ailleurs avec une majuscule !

Si l’écrire est facile, la pratiquer exige beaucoup de rigueur, de volonté et de passion à tous les niveaux de notre structure et pour tous ses acteurs.

L’Excellence est un objectif incontournable.

Au présent, elle garantit des prises en charges médicales humanisées, pointues mais aussi une gestion la plus efficiente possible.

Au futur, elle est un gage de sécurité dans notre secteur qui affronte de très nombreux changements. Elle nous permettra d’assumer toutes nos responsabilités mais aussi de mener à bien nos ambitieux projets structurels !

Notre rapport d’activités 2014 mettait en évidence la présence de la Qualité et de la Sécurité des patients comme socles de toutes les sphères de notre fonctionnement.

L’édition 2015 va un pas plus loin : elle démontre notre Excellence.

Pour la rendre visible, nous la mettrons en évidence :

  • dans notre capacité d’innovation et d’anticipation,
  • dans notre quotidien, résolument orienté vers l’Excellence au service des patients,
  • dans le travail fourni par les 4.500 professionnels du GHdC.

Levons le rideau sur l’Excellence « Made in 2015 »...